Déjà # 4 Vernissage Shanghai

Shanghai Art Museum (Shanghai Meishuguan), 20 avril 2007. Vernissage de l’exposition « Voyage au pays du Réel« .

Il y a cinq mois à peine, je recevais un mail m’annonçant que l’exposition était annulée, faute de moyens et faute de souplesse dans la négociation de la part du musée. Heureusement, il y a les amis qui se battent pour vous et relancent la machine (merci Claude again), et ceux aussi qui décident de mettre la main à la poche pour faire la soudure (merci Laure), et ainsi les choses finissent par exister . C’est étrange, pour ma part, je n’ai jamais douté que cette exposition ne puisse se faire.
Et puis finalement, nous y sommes, avec plus de place et dans une meilleure suite de salles, au second étage, que ce qui était prévu au départ. Je dispose de neuf salles, ce qui me permet, globalement, de conserver une certaine continuité chronologique dans la présentation, tout en faisant des ensembles cohérents et distincts.
Mon amie Margo Renisio, qui est architecte, s’est occupée de la scénographie. Elle a l’habitude de travailler avec les équipes du musée et a organisé l’espace de l’exposition de telle manière qu’il y ait un parcours obligé.
Les menuisiers du musée semblent parfois oublier que les œuvres sont fragiles (surtout lorsqu’elles sont juste contrecollées et non encadrées) et leurs gants perdent vite leur blancheur immaculée, mais tout finit par s’accrocher sans dommage, les craintes se dissipent, l’adrénaline retombe. Une fois tout est en place, je ne peux qu’apprécier la très belle scénographie de M.R.
Les catalogues sont arrivés au tout dernier moment à la résidence du Consul —où doit se tenir une petite réception après le vernissage. La colle du brochage n’est pas encore tout à fait sèche, mais je ferai les dédicaces en ouvrant avec délicatesse la couverture du catalogue et en utilisant un nouveau sceau chinois que Jean Loh m’a fait graver par un vrai calligraphe.

Le musée se vide de ses visiteurs, on attend les invités. Officiels français et chinois, « expats », amis et artistes shanghaiens, et une petite horde d’écrivains francophones (à la tête desquels se trouve Christian Doumet) qui vient assister à un colloque autour des figures de Segalen, Claudel et Saint-John Perse en Chine. L’exposition est intégrée dans le festival Croisements organisé par le service culturel de l’Ambassade de France. Le vernissage doit se faire en présence de l’Ambassadeur, ce qui attire les grandes foules, mais j’ai aussi mon fan-club perso…

La danse des menuisiers

l1000310.jpg

Margo et son assistant Liao orchestrant le montage des œuvres.

l1000312.jpg

Une vue de l’exposition.

l1000338.jpg

Le hall d’accueil du musée. Après les discours, L’ambassadeur, le directeur du musée et moi-même, nous aurons droit chacun à une paire de ciseaux pour couper le ruban rouge signifiant l’ouverture officielle de l’exposition.

l1000397.jpg

Une partie de mon fan-club…

l1000404.jpg


About this entry